mercredi 24 avril 2013

Relations entre père et fils : où situer les limites de leur intimité ?


Père et fils, jusqu'où peut aller l'intimité physique? Les réponses vont de "je n'ai pas connu" à "gare à l'inceste" en passant par "les fantasmes ne font de mal à personne". Avez-vous imaginé -- ou vécu -- une soirée durant laquelle père et fils se branlaient côte-à-côte?

Enfant, je savais déjà que ma préférence allait aux mâles. Mon père ne correspondait pas à mon type d'homme. Je rêvais de vivre dans une roulotte avec le dompteur de tigres tchèque Vojtech Trubka, "le plus beau et le plus élégant de tous" selon Jean Richard. En Suisse dans les années 1940, Trubka présentait son numéro vêtu de blanc, bottes et gants compris,
au cirque Knie (dont la princesse Stéphanie a suivi la tournée durant sa liaison avec Franco Knie, en 2001). Le livre du dompteur, illustré de quelques photos, nourrissait mes fantasmes et je rêvais de dormir dans ses bras, sans imaginer autre chose.

Autre souvenir (trouvé sur la toile). Gymrat avait une quinzaine d'années et, ce soir-là, il venait de se déshabiller lorsque son père est entré dans sa chambre, nu comme lui, pour lui rappeler qu'ils devaient se lever tôt le lendemain. Ils avaient l'habitude de se croiser à poil dans la salle de bain, parfois même avec le gourdin. Ce soir-là, ils ont commencé à se bagarrer pour rire, comme cela leur arrivait parfois. En moins de rien ils furent par terre. Gymrat étant presque aussi grand que son père, il essaya de le clouer au sol sans y parvenir. C'est alors que l'adulte l'a immobilisé de tout son poids en le tenant par les épaules et en lui écartant les jambes avec ses genoux.



Ils étaient maintenant face à face, corps contre corps et le jeune homme essayait de se libérer en se tortillant. À cause de ces mouvements, tous deux se sont mis à bander et le père à frotter son bas-ventre contre celui du fils, bite contre bite. Lorsqu'il s'est rendu compte de son érection, l'aîné a stoppé. Son sourire de bagarreur s'est effacé et il a déclaré qu'il ne fallait pas dépasser certaines limites. Après une tape sur l'épaule de son fils, il s'est levé et lui a souhaité bonne nuit. Ils n'en ont jamais reparlé. Gymrat s'est branlé en repensant au corps étendu sur lui et à la friction de leurs sexes -- des sensations qu'il n'avait jamais connues jusqu'alors. Il a compris qu'il entrait dans une nouvelle phase de sa vie et qu'il devrait chercher l'intimité physique en dehors de sa famille... En y repensant des années plus tard, il s'est dit néanmoins que si, au lieu de partir, son paternel l'avait paluché jusqu'à l'orgasme, l'ado qu'il était aurait interprété ce geste comme une initiation à la virilité, une bienvenue dans le monde des adultes.



Imho rapporte ce qu'un nudiste lui a raconté. À la maison, on ne fermait jamais les portes et il arrivait au fils de voir son père se masturber, ou vice-versa. Parfois le père massait son fils lorsqu'il rentrait d'un entraînement où il avait pris de mauvais coups. Massage qui provoquait une érection chez le jeune homme. Et il arrivait que l'aîné aide l'ado à se soulager. D'après ce que prétendait le fils, cela n'avait pas plus d'importance que si son père lui avait apporté un verre d'eau pour étancher sa soif. Il disait: merci pop!

Habitant la Virginie, Jason et Dan (57 et 39 ans) vendent les photos
et vidéos de leurs ébats père-fils. Cela a commencé il y a 22 ans. Le jeune Dan tirait des autoportraits à poil qu'il vendait à ses camarades d'étude et à quelques professeurs (!) Ayant découvert le petit commerce, son père a jugé que les photos étaient de mauvaise qualité et, comme tout paternel dévoué, a offert d'en prendre de meilleures, plus osées, jusqu'à l'éjac. Puis il a prêté main forte, voire pipé son fils -- d'abord pour les photos, ensuite pour le plaisir. Aujourd'hui, le fils pisse sur son père, lui éjacule dessus, le baise, le maltraite pour leur plus grand plaisir tout en régalent leur clientèle. Ils ont aussi pris des femmes en sandwich; Jason a gobé le sperme de Dan coulant d'un con. Et toutes sortes d'autres combinaisons... Ils sont adultes; de leurs ébats consanguins ne résultera jamais une naissance. Je constate néanmoins que Jason n'était pas sorti de l'adolescence lorsque son fils est né; et l'on peut se demander si, à 39 ans, Dan est vraiment un adulte indépendant.

Concernant un autre problème qui peut surgir dans la relation père-fils, MacDo avait diffusé une pub qui trouve ici son contre-pied:




André

2 commentaires:

L-J a dit…

ëtre un père c'est accompagné son enfant, à dépasser ses limites et à grandir, je pense pas pour autant qu'il doit l'initier et partager autre chose que de la tendresse , pour ma part je ne me suis jamais caché et mon père m'a vu nu très tôt nous avons même été à la plage naturiste ensemble et celà ne m'a jamais posé de problème, pareil pour l'éréction bander devant son père n'a rien d'inconvennant mais avoir une relation plus sexuelle pour moi relève de l'inceste .

Anonyme a dit…

un qui fantasme pas mal sur le sujet c'est Josman l'auteur de BD gay.
Chercher Josmanart sur le web. Pour ceux qui aiment c'est chaud ...