jeudi 5 septembre 2013

Burnes en semi-liberté: c'est l'amènagement d'une peine de prison

Durant la saison chaude, beaucoup d'hommes renoncent à porter slip ou caleçon dès que c'est possible. Le serpent et les marrons se font un peu plus remarquer, surtout dans le mouvement. Mais ils prétendent que cette liberté les décoince et les transporte dans un autre univers. D'autres mecs ont tellement pris l'habitude d'être emmaillotés qu'il ne supportent pas le ballotement sans soutien, ni le risque de se les tordre. Leur crémaster -- musculature qui soutient les testicules -- n'est pas aussi développé que chez ceux qui prennent de l'exercice et nagent à poil.







Je connais des hommes qui ont donné leurs slips à une bonne oeuvre, n'en gardant
qu'un pour les occasions spéciales. Mêmes des sportifs et des artistes connus sortent dans le grand monde sans rien à l'enfourchure que leur smoking. Et ils assument les érections intempestives. Lorsque j'étais enfant, avant que ne se généralise le slip kangourou, les hommes enfilaient des caleçons larges et le tailleur demandait: "Est-ce que vous portez à gauche, ou à droite?" pour savoir quelle jambe du pantalon tailler plus large. D'après mes observations de gosse, c'était le plus souvent la gauche.

André

Rien n'est laissé à l'imagination.


Sa manière de se les décoincer.

3 commentaires:

RPH a dit…

Toujours de belles photos bien excitantes....

zoltan furry a dit…

very hot i love atlhets please post rugby players !

Arnaud a dit…

Ok, du "freeballing" en anglais....

Porter des shorts amples et courts, pour sentir la brise fraiche carresser vos parties... Pur délice !