lundi 28 juillet 2014

La chaleureuse camaraderie naturiste des soldats entre 39 et 45






À la guerre comme à la guerre. Les gars qui combattent ensemble, se côtoient jour et nuit, mangent, se douchent et dorment dans la plus grande intimité, voire promiscuité. Leur précieuse vie dépend en grande partie de la cohésion de la troupe. Ils sont nus les uns pour les autres, physiquement et moralement; ils ne peuvent se cacher nulle part pour se branler, pleurer ou chier. Or, durant la deuxième "guerre mondiale", les contacts physiques entre mâles ne souffraient pas encore du spectre omniprésent de l'homosexualité, tel qu'il est cultivé aujourd'hui par les religieux et les politiques. Un album réunissant des centaines de photos d'amateurs prises par les soldats eux-mêmes met cela en évidence. Publié par Taschen avec un texte en allemand, français et anglais, My Buddy -- World War II Laid Bare, illustre la force de ce lien entre mecs, né avec le monde, ancien comme l'invention de la chasse, de la guerre et des sports. Tous virilement à poil, sans en faire un fromage comme aujourd'hui.



L'antiquité grecque nous parle de ces bataillons sacrés, corps d'élite formés par des couples composés d'un éraste (pédéraste) et d'un éromène (son jeune chéri) dévoués l'un à l'autre, féroces dans le combat parce qu'ils préféraient la mort au déshonneur. Ils savaient que leur amour était inspiré par les dieux et avaient prononcé un voeu sacré qui ne leur autorisait aucune lâcheté. Ils étaient aussi bien entraînés à la danse qu'à la lutte et au combat par les armes.

Latrine de campagne.


Hémorroïdes ou morpions?
L'album de Taschen est destiné à la table du salon. On le feuillètera pour se rappeler (ou découvrir) cette époque où la guerre rapprochait des jeunes hommes de toutes conditions qui n'avaient qu'un souci, lorsqu'ils pouvaient se relaxer, celui d'oublier et de prendre du bon temps avec les copains. Les barrières tombaient en même temps que l'uniforme. Il fallait se savonner, faire la lessive, nager si possible et faire des couillonnades fraternelles pour se détendre. Les photos ont été prises sur tous les fronts alliés. Celles que Taschen a distribuées à la presse sont assez pudiques, j'en ai ajouté d'autres, également de source allemande. J'en ai beaucoup d'autres dans mes archives, datant aussi de la Première guerre. Il faut préciser que cet ouvrage n'est pas le seul à traiter le sujet.

André



8 commentaires:

Xersex a dit…

tu vois bien que les mecs d'antan aussi ont leur charme!!!

taurus deca a dit…

fuck yeahh pic 12 is hot these soldiers showing his asses are very horny i just love straight guys teasing one another´s ass
many of these parties end in gay orgies
Soldier they know how to enjoy life

André a dit…

Taurus Deca!!!! Can't you show some respect towards these soldiers who fought in Europe, North Africa and the Pacific during World War II? They came from the Soviet Union, America and England. So many of them gave their life or their health to fight against Fascist Italy, Nazi Germany and the unrepentant Japan.
Are you such an ignorant young man with only sex on your mind? Try and behave like a human being, read history books, and think about what it meant for these men to fight a bloody war far away from home.

taurus deca a dit…

sorry André but I was not offensive to these soldiers I just was talking about the homoeroticism that they represent
What do you want me to do if you tease us with these hot pictures

TADEU a dit…

handsome soldiers I recognize the importance of these men in war
but I heard that happened many orgies with men and women in the camps I think there was also homosexuality
andre what do you think?

André a dit…

When men live in crowded accomodations without women around for a long time, they bond and might sometimes have sex together. That doesn't mean that they are homosexual, or gay as we say now.

gluteos z a dit…

omg beautiful images the last image is very lovely surely there was a strong affective attraction between them
image 12 is so provocative and sexy
why soldiers expose for examination their anus?

André a dit…

Gluteos Z! Go visit your doctor and ask him to examine your anus and tell you why it is specialy advisable to soldiers in foreign devasteted countries or humid climate AND to gay men.