samedi 12 juillet 2014

L'histoire d'un chauffeur de taxi et celle d'un multimillionnaire



Un blogue au long cours: huit ans d'existence.

Pour marquer le cap des deux millions de visites sur ce blogue depuis juin 2006, j'ai envie de vous rapporter une histoire drôle que je tire d'un livre du physicien Amit Goswami intitulé Quantum Creativity. Ces temps-ci, j'essaie de piger (à ma très faible mesure) ce que la physique quantique peut nous expliquer sur le vaste monde parallèle au nôtre que j'aborde via la médiumnité, la voyance, le chamanisme et le magnétisme.




Oui, d'accord, mon approche est bordélique, mais c'est ainsi que le vieux couillon d'André carbure et cela fonctionne. Car il est difficile de concevoir un espace sans limite où la distance n'existe pas, où ce que nous appelons passé, présent et avenir sont simultanés, où la synchronicité des phénomènes est un événement banal. C'est ce que j'essaie de comprendre à ma mesure.



L'histoire. Un vieux prêtre frappe à la porte du paradis et saint Pierre le prie d'attendre parce qu'un personnage important est en chemin et on va le recevoir avec les honneurs qui lui sont dus. L'homme en question arrive bientôt. Il a une allure tout à fait quelconque, mais on l'accueille avec ferveur. Le prêtre s'étonne et il en fait part à saint Pierre lorsque l'apôtre vient enfin le chercher. Il lui demande qui est ce type, pourquoi cette réception V.I.P.? "Oh, il était chauffeur de taxi à New York." Le prêtre n'y comprend plus rien: "Quoi, vous me faites poireauter pour un chauffeur de taxi, moi qui ai consacré ma vie au service du Seigneur?" L'apôtre rigole: "D'accord, mais quand vous prêchiez, les gens s'endormaient. Tandis que lui, pendant qu'il conduisait, ses clients priaient!"



Chacun tire ce qu'il veut de cette histoire. On rit et passe à autre chose. Ou bien on se branche sur un fil de pensées. Par exemple: pris dans le chaos actuel, nous assistons au déclin des religions qui cherchaient à nous régenter. La spiritualité (avec ou sans "Dieu") devient plus individuelle, prend d'autres routes, elle nous mène vers une conscience élargie. Elle nous chope dans le danger, dans l'action. Elle nous met face à une mort possible à chaque instant, elle nous propose d'autres moyens de nous réaliser, elle met à notre portée des réussites qui ne se feront pas au dépens des autres. La situation actuelle peut nous réveiller et nous aider à reconsidérer les priorités de notre vie ou, au contraire, nous mener à nous intoxiquer encore plus (dans des prières superstitieuses, en consommant plus de produits toxiques, en nous enfonçant dans une sexualité autodestructrice). Il y a des moyens de bifurquer d'une voie vers une autre. Pourquoi certains y parviennent-ils et d'autres pas? C'est l'un des grands mystères qui me passionnent. Merci de votre visite!

André

5 commentaires:

TADEU a dit…

my dear Andre sex is the only good thing in the world!!!
i love mix of sex and religon wofffff!!pic 8 is amazing beautiful black tribe men . yummi

Calyste a dit…

Ton bille d'aujourd'hui m'a particulièrement touché. Il faudra que je t'explique un jour pourquoi. Mais ça risque d'être long !

André a dit…

Salut Calyste!
Je suis impatient de te lire parce que, tu le sais, le blogueur est un chasseur solitaire qui a besoin d'échos pour évoluer. Tu as trois canaux à disposition: 1) un billet sur ton blogue, 2) un commentaire sur le mien, 3) un courriel pour un partage plus personnel.
À bientôt!

Diggy694u a dit…

As always you bring cheer to my day. Well done , take care and look after yourself
Hug d

André a dit…

Diggy, thank you!