lundi 19 janvier 2015

La vie de stripteaseurs et prostitués recréée par un photographe



Circus Christi: Thomas, l'apôtre incrédule.

La lección de fisica.
Ce n'est pas du théâtre, ni du cinéma, ce sont des mises en scène que l'artiste espagnol Fernando Bayona condense sur ses photos. Il choisit des thèmes qu'il explore minutieusement, leur donnant ses propres interprétations. Par exemple Circus Christi (allusion à "corpus Christi") qui a fait scandale en 2010 au point que l'exposition qui avait lieu à l'Université de Grenade a dû fermer sous la pression d'associations catholiques et de groupes extrémistes. L'artiste lui-même avait reçu des menaces de mort. Je présenterai la série à Pâques.

Second Life.

The Expected Meeting.
Fernando Bayona.
Le magazine gay Advocate publie actuellement quelques oeuvres de Fernando Bayona. Je développe le sujet en montrant aussi ce que la pudeur du magazine choisit de cacher. Âgé de 35 ans, le photographe partage sa vie entre Madrid et Milan; il enseigne la photographie et met un point final à sa thèse. "Fotografio para conocerme a mí mismo," déclare-t-il. Un de ses travaux récents concerne l'hommage qu'il rend aux homosexuels anonymes qui ont péri dans les camps de concentration nazis après avoir servi de cobayes à des expériences médicales. Pour se documenter avant de monter cette exposition, il a enquêté en Allemagne, Pologne, Autriche, Croatie et Italie.

At 7 pm.

The Life of the Other.
Une autre enquête de Bayona s'intitule The Life of the Other. Douze photos mises en scène après des interviews en profondeur dans le milieu des stripteaseurs, des acteurs de porno et des prostitués. Les uns, objets de désirs inatteignables dans la vraie vie. Les autres avec lesquels on peut entrer en contact de manière apparemment intime. Ces gars travaillent masqués et se construisent des personnages multiples, adaptés à la demande des spectateurs ou de leurs clients. Mais ils protègent leur vie privée. Après son enquête, le photographe a recréé l'une ou l'autre de ces expériences avec des acteurs professionnels. Pas de voyeurisme, l'identité des personnes est sauvegardée.

Le client. -- Sergio, Espagnol et Amador, Brésilien occupent un logement de 30m2 à Madrid. Sergio reçoit ses clients dans la chambre à coucher pendant qu'Amador attend de l'autre côté de la paroi en tenant leur chien dans ses bras pour qu'il ne fasse pas de bruit.

La nouvelle. -- Manuel, prostitué et Juan, stripteaser sont en couple. Il est 4h du matin et Juan rentre d'un enterrement de la vie d'une jeune fille où il a fait son numéro. Il a encore ses oreilles de lapin et deux ballons qu'on lui a offerts. Manuel lui fait lire les résultats de son test sida qui vont changer leur vie.

André

2 commentaires:

Xersex a dit…

fantastique!!! presque métaphysique!!!

Lajiao a dit…

Konnichiwa Socrate-sama !

Fernando Bayona ..moi qui ne retiens jamais les noms, je pense que ça va être facile avec lui (ABBA + Jambon)

Mon compatriote :-P va rejoindre, le petit groupe de photographe qui se loge dans mon petit cerveau de piaf : Spencer Tunick (nom que je ne retiens jamais) celui de Benetton (Oliviero Toscani ) et David Hockney (musée de l’Elysée)

La série The Life of the Other ….c’est pas très gay !

Mon maître, vous allez encore plomber l’ambiance !?

At 7 pm avec Tim Kruger …je me demandais que faisait mon acteur porno « objet de mes fantasmes sexuelles » parmi vos images.

Mon Maître, seriez-vous en manque de communion et de l’hostie qui va avec :-P