lundi 18 mai 2015

Transition de féminin à masculin : parcours entouré de mystère



Le splendide Balian Buschbaum (ci-dessus) avait été baptisé Yvonne à sa naissance en 1980. Et, sous ce prénom, elle avait conquis la première place parmi les sauteuses à la perche d'Allemagne en 1999. En 2007, Buschbaum est entré en transition, passant patiemment et douloureusement d'un genre à l'autre. Elle souffrait du déséquilibre entre son apparence extérieure et le mâle qu'elle sentait au fond d'elle. Le poids moral qu'elle portait, a-t-il expliqué plus tard, a provoqué les nombreux accidents dont son talon d'Achille a été victime durant sa carrière sportive. Parfaite prise de conscience!




Le Néo-zélandais Kieran a également évolué de femme à homme. Sa mère l'a pleinement soutenu en l'appelant "mon fils" dès l'âge de 16 ans et en payant les frais de sa mastectomie. Cette opération représente la première étape chirurgicale du changement de sexe après un temps durant lequel la personne en transition reçoit des injections de testostérone qui modifient déjà son corps de manière importante. L'athlète qui gonfle ses biceps et a conservé son sexe anatomique initial se nomme Loren Cameron. Photographe, il a décidé de capter les étapes de sa propre transition et celles d'autres trans (ci-dessous) dans un album publié sous le titre de Transgender Images. Il explique: "I wanted the world to see us. I mean, really see us."


L'acteur de films pornos Buck Angel [déjà présenté ici en 2009] est devenu une icône du T dans LGBT. Lui aussi a choisi de ne pas se faire opérer en-dessous de la ceinture. Il y a dix ans, la chirurgie n'était pas aussi avancée qu'aujourd'hui dans le domaine du remodelage du sexe. Et Buck en a profité pour exploiter une filon nouveau dans l'industrie du sexe. En 2007, il a été couronné Acteur transsexuel de l'année aux "oscars" du film pour "adultes". Aujourd'hui, il dirige sa propre compagnie de production et s'est engagé dans le soutien des personnes LGBT en difficulté.



7 jours après l'opération.
Dix mois après l'opération.
Dans le groupe gay que je fréquente, un gars a raconté lundi dernier qu'il allait se faire opérer. De quoi? avons-nous demandé. Il a passé la main sur sa poitrine. Je ne m'étais pas aperçu que ce jeune homme réservé à la fine moustache était une femme en transition. L'intervention aura lieu demain mardi dans un hôpital de Lausanne. Si cela vous touche, pensez à lui! Votre énergie chaleureuse l'accompagnera dans sa guérison et dirigera la main du chirurgien... Je lui ai demandé: "Alors, c'est une jeune femme qui va accoucher d'un jeune homme?" "Non, a-t-il répondu avec un sourire malicieux, c'est un petit garçon qui va faire naître un grand garçon!" Nous avons déploré que la chirurgie ne puisse pas transplanter sa poitrine à une femme qui en aurait besoin. Et, ensemble, nous avons souhaité bon voyage à ses seins, qu'ils ne se sentent pas rejetés et qu'ils n'emportent pas une parcelle de son âme, ni cette part féminine dont chaque mâle a tant besoin.

André

3 commentaires:

clodoweg a dit…

tous mes vœux à ce jeune homme.
Si j'étais croyant j'irais faire brûler un cierge pour lui.
A défaut je lui envoie toute mon affection.

Xersex a dit…

un mystère très profonde, beaucoup plus profonde que attirance sexuelle, homosexuel ou hétérosexuel ...

franck frenguelli a dit…

bonsoir Clodoweg, je te remercie beaucoup pour ton message de soutiens, qui me réchauffe le coeur, belle soirée a toi