vendredi 26 juin 2015

Le frottage, corps-à-corps qui provoque un tremblement de terre






La pratique du frottage entre deux corps est au moins aussi ancienne que la technique consistant à frotter deux bouts de bois bien secs pour en tirer une étincelle afin d'allumer un feu. Les petits enfants le découvrent spontanément lorsqu'à plat ventre sur leur drap ils ressentent un plaisir nouveau entre leurs cuisses. Cela commence ainsi : deux gars s'observent, se rapprochent les yeux dans les yeux, esquissent un geste, une caresse puis se prennent à bras-le-corps. Et ils se frottent spontanément l'un contre l'autre, parce qu'ils partagent la même préférence.

La plupart des hommes accros au frottage le préfèrent à d'autres pratiques. Ils en tirent un plaisir complet, disent-ils. Serrés l'un contre l'autre ils s'adonnent au baiser profond alors que leurs bassins s'échauffent sexe contre sexe. Leurs mains entreprennent le parcours du conquérant, -- biceps, pectoraux, ventre, paquet, cuisses... Les vêtements s'entrouvrent, les mains effleurent, s'enfoncent, saisissent, malaxent. Puis s'engage une joute à fleurets mouchetés à laquelle vont aussi participer les boules. La suite, on l'imagine sans peine.



Pour les tenants du frottage, il ne s'agit pas d'un échauffement, de préliminaires avant de passer à autre chose. Non, le frottage leur apporte une satisfaction érotique complète, hautement développée jusqu'à la satisfaction finale. Et, précisent-ils, ce n'est pas un substitut qui serait jugé inférieur au plaisir anal. Certains y ajoutent une première partie de lutte à poil ou de combat de bites. "Le frotte, c'est ma façon complète de faire l'amour avec mon compagnon, m'a expliqué un spécialiste. Nous sommes des artistes du corps-à-corps, du face-à-face et cela nous procure des frissons de la magnitude d'un tremblement de terre. Mais comme Richter -- le sismologue -- est mort, nous n'avons pas pu l'inviter pour mesurer la quantité d'énergie libérée au centre de notre séisme. Des gens prétendent que le frottage est un substitut pour adolescents timides, ils se fourrent le doigt dans le cul !" Lecteur, qu'en dis-tu?

André






4 commentaires:

Philippe a dit…

Oh mon Dieu... (ou mon Diable !)

Il existait donc un mot pour "ça" et je n'en savais rien ! On m'aura vraiment caché beaucoup de choses dans cette drôle de vie qui aura été la mienne...

La frotte (ou le frottage) !... c'est ce que j'aurais pu répondre à tous ceux qui m'ont demandé, lors d'un abordage, ce que je "faisais" ou ce que j'aimais le mieux !
Et ça, depuis mon adolescence la plus verte jusqu'à mon âge le plus...... sage !
(Abordages de plus en plus rares, soit dit en passant...)

Mais j'aurais eu au moins un peu de vocabulaire pour dire mon envie et mon besoin profond au lieu de devoir me lancer dans de grandes périphrases réfrigérantes pour mon abordeur...
J'aurais eu au moins juste un mot tout simple pour dire ce que je préfère depuis toujours: ces étreintes actives, aux vagues puissantes. Ces corps à corps où l'on sent si bien palpiter celui de son partenaire jusque dans les racines de son être...
...Et dans ces racines de chair qui se cherchent, se trouvent, se joignent parce qu'elle ne peuvent pas faire autrement. Et qui finissent par fusionner comme celles de deux arbres frères. Ce que montrent si bien tes photos si bandantes, André !

"Frotter"... même si le terme n'est pas très beau, il a le mérite d'être clair et direct. Hélas, vu la "transparence" inhérente à mon âge, je n'aurais peut-être plus guère l'occasion de m'en servir sur les plages de juillet... Mais sait-on jamais ?

Allez... bon été à tous et merci, André !

André a dit…

Eh! Philippe, ce n'est pas dantesque le début de la soixantaine "Lasciate ogne speranza, voi ch'intrate..." et le frottage se joue en privé, sans voyeurs, à l'ombre durant une longue sieste. Une invite presque silencieuse, un beau sourire, un geste: tes mains qui se frottent sans se toucher, un signe de la tête pour dire là-bas et l'affaire est emballée.

Je te souhaite aussi, comme à tous ceux qui lisent ton commentaire, un bel été de musique, d'action et de repos.

Xersex a dit…

l'affaire st imballé? il faut absolument l'ouvrir dès que possible! et de préférence avec une pipe.
le frottage tout simplement me ferait trop impatient!
bonne dimanche, mon André!

ZobàDada a dit…

Eh bien, je suis d'accord. Il y a quelque chose de particulier dans le frottage qu'on ne retrouve pas dans la sodomie. C'est sans doute le rapport le plus égalitaire.

Bon été à vous.