dimanche 27 septembre 2015

Camping à poil, à la fraîche et la dure en automne, loin des villes

















4 commentaires:

Xersex a dit…

belle série André, bien que le jeune homme sur la rivière # 1 semble un peu triste et pensive. Mais sans doute la plus belle image de cette série, avec laquelle t'as voulu ouvrir ce post.

bonne dimanche!

Philippe RV a dit…

Bon dimanche André,
Merci pour ces superbes vues campagnardes de l'automne.
Elles sont bien habitées, beau choix d'acteurs.
Bon début de semaine et gros bisous pour un automne flamboyant
Philippe sur la Riviera qui se teinte de couleurs

franck frenguelli a dit…

jolie nature, et la beauté de l'homme au bord de l'eau magnifique

Philippe du Nord a dit…

J'adore cette page... tout simplement !
Le climat, la lumière, les odeurs de cette magnifique saison que ces photos me font sentir dans toutes mes fibres.
J'aimerais entretenir le feu toute la nuit avec le mec de la dernière.
J'aimerais faire un duo avec le joueur de clarinette (...qui me fait d'ailleurs penser à un ex... très ex !)
J'aimerais avoir de ces chaudes surprises en ouvrant une toile de tente encore froide et mouillée de rosée nocturne...

Et j'aimerais, nu et tout bandant, pouvoir encore pisser si haut et dru dans la fraîcheur humide du matin !...
Mais comment fait-il ça ?...