dimanche 4 octobre 2015

Le beau cul musclé des lutteurs de Calcutta, au bord du fleuve








Ce matin-là vers 6 h., avant de reprendre le travail, je me promenais près du pont de Howrah le long de la Hooghly, le fleuve qui traverse Kolkata (Calcutta) en charriant ses eaux saintes et fétides. il faisait froid. Quelques sadhus grelottaient autour d'une bassine où cuisait leur pitance préparée par une âme charitable. Et j'ai découvert des lutteurs à l'échauffement, le corps recouvert d'une poussière ocre qui estompait le contour de leur cache-sexe et les faisait paraître nus dans la brume qui traînait sur le rivage. Le kushti, lutte millénaire, se déroule sur un sol recouvert du limon sacré recueilli dans le fleuve. C'est un sport qui demande des années d'entraînement. Comme me l'a expliqué un homme d'affaires que j'ai vu partir plus tard en costard, "la souplesse et l'endurance qu'on développe ont des effets plus durables que ceux du bodybuilding; quand on arrête à cause de l'âge, on ne perd pas ses muscles ni ne prend du ventre."





Le kushti autorise la prise à la culotte, comme la lutte suisse traditionnelle, sauf que dans cette dernière la "culotte" se porte sur un pantalon. Et dans la lutte turque où l'on peut passer la main à l'intérieur, le pantalon est en cuir solide et le corps enduit d'huile. Quant à la fragilité du janghiya, le cache-sexe, je n'ai pas posé de question au vieil instructeur que les sportifs appelaient "gourou" en se prosternant à ses pieds. Lui m'a expliqué que la plupart de ses gars étaient végétariens. Leur régime consistait en une base de lentilles, de lait d'amandes, de galettes de pain et de ghee, ce beurre clarifié qui nourrit les nerfs et confère longévité selon la médecine ayurvédique. Il a ajouté que le limon récolté dans le fleuve était mélangé à des herbes et de l'huile, un remède pour les bleus que les lutteurs récoltaient en tombant à la renverse. À la fin de l'entraînement quotidien, leur peau était luisante et leur âme apaisée. Et ils se massaient les uns les autres. C'était il y a un demi siècle...

André





Différents types de massage, y compris avec les pieds en étant suspendu.

8 commentaires:

Xersex a dit…

ils sont tous bien musclés, pas seulement leur culs!

bonne dimanche mon André!

Hauts Maux a dit…

Très bel article
MERCI

Philippe RV a dit…

Hello André,
Merci de nous faire découvrir le monde et ses curiosités. Celle-ci est particulièrement intéressante jouissive à souhait, d'ailleurs Xersex ne s'y est pas trompé. Belle suite de dimanche et bonne semaine à toi.
Philippe sur les bords de la Riviera

ama a dit…

Vous nous racontez-là un de vos très beaux souvenirs. Merci.

franck frenguelli a dit…

très belle photo, et aussi des hommes très beau, et quelle souplesse merci de faire partagé toutes ses belle chose qu'est l'homme dans sa splendeur et sa beauté
bonne journée a toi

Philippe du Nvd a dit…

Et qui dira enfin à nos montagnards et autres bergers alémaniques qu'ils auraient aussi tout avantage à laisser tomber cette hideuse culotte de chanvre et la chemise à fleurs...
Et alors, même si je ne voterai jamais UDC, la prochaine Fête fédérale de lutte suisse n'en aura que plus d'attraits à mes yeux !...

Parce que personnellement, cela me navre toujours de voir ces magnifiques corps de taureaux si peu mis en valeur dans leurs efforts... (Merci à André, que je crois avoir des relations haut placées, de transmettre ce souhait à qui de droit !)

André a dit…

D'accord Phil du Nvd, et je leur promets que tu les récompenseras en payant de ta personne.

Xersex a dit…

même nos montagnards, bergers et agriculteurs, ont leur charme sauvage!