lundi 21 décembre 2015

Le mari de l'ambassadeur U.S. est aussi l'ambassadeur des gays



Faites connaissance avec le vétérinaire Stephen DeVincent et l'ambassadeur Rufus Gifford (ci-dessus) et rêvez comme moi un instant d'un mariage de conte de fées au pays de Hans Christian Andersen. Ces deux Américains se sont mariés en octobre dernier à Copenhague où le diplomate est en poste. Le vétérinaire, qui paraît le plus jeune, a 56 ans et son mari 41 berges. Tous deux sont très attachés à la cause gay et ne manquent pas de défiler, bien en vue, lors des Prides danoises. Ci-dessous à Aarhus cette année (à dr.), ils sont accompagnés par le ministre danois de la Défense et son épouse. C'est-y pas beau l'amour à leur âge, vécu dans un pays qui fut le premier au monde à adopter le partenariat il y a 26 ans ?


Le maire de Copenhague en personne a célébré le mariage au Københavns Rådhus, l'Hôtel de ville; puis les cent invités venus du monde entier ont poursuivi la fête à la résidence officielle de l'ambassadeur. En portant un toast, le diplomate a exprimé son émotion disant que pour les LGBT qui avaient grandi comme lui dans les années 1980, il était inconcevable d'imaginer qu'ils vivraient un jour un pareil événement.

À propos du célèbre conteur et poète danois Hans Christian Andersen, mort en 1875, sa vie fut fort malheureuse. Amoureux timide de femmes inatteignables, il n'eut jamais de relations charnelles. Il était aussi attiré par des hommes, hélas hétéros. À l'un d'entre eux, il écrivit cet aveu désarmant: "Mes sentiments à votre égard sont ceux d'une femme. Je vous prie de garder secrètes la féminité de ma nature ainsi que notre amitié."


Pour l'instant, le mari de l'ambassadeur poursuit l'exercice de sa carrière aux États-Unis. Depuis qu'il a pris son poste à Copenhague, Rufus Gifford est devenu une sorte de vedette au Danemark. Il a même tourné un documentaire en six épisodes mettant en scène sa vie d'ambassadeur, son futur mari (à l'époque) et sa découverte du pays. Fait intéressant, la résidence dans laquelle il vit avait été réquisitionnée par les Nazis en 1943 pour leur servir de quartier général durant l'occupation.

[Tout n'est pas rose au royaume du Danemark. Le gouvernement vient de proposer 34 mesures destinées à durcir encore les conditions d'accueil des migrants, dont la confiscation des valeurs des réfugiés excédant 400 € à leur arrivée.]

Gifford admet que son coming out n'a pas été facile. Il savait depuis l'enfance qu'il était attiré par les hommes, mais la représentation que l'on se faisait à l'époque des homosexuels ne correspondait pas du tout à ce qu'il ressentait. Et sa famille ne pouvait pas admettre qu'il aurait une vie satisfaisante sans épouse ni enfants. Finalement ils ont tous été en thérapie, lui excepté. "Il y avait des jours où vous espériez ne pas vous réveiller le lendemain," dit-il pour exprimer sa douleur de l'époque. "Si vous grandissez dans un patelin où la différence n'est pas acceptée, vous devez vous battre parce que tout ce que vous pensez et ressentez est considéré comme faux. Vous êtes obligé de trouver seul votre chemin et c'est un défi énorme parce qu'il n'y a personne pour vous conseiller ni vous encourager."



Quelle différence d'avec le Danemark aujourd'hui! Où un acteur renommé comme Carsten Bjørnlund peut se montrer à poil dans une série télévisée; où l'on organise des courses populaires mixtes dans le plus simple appareil.



Le corps diplomatique est réputé pour attirer de nombreux gays. Comme l'aviation commerciale, l'hôtellerie, les services hospitaliers et le clergé catholique. Les États-Unis comptent actuellement une demi-douzaine de diplomates en poste qui ont fait leur coming out professionnel. De g. à dr.: Ted Osius (bouche grande ouverte) est en poste à Hanoï -- oui au Vietnam! -- avec son mari Clayton Bond et leur fils Tabo; James Costos dirige l'ambassade de Madrid, il est marié à Michel Smith (chemise rose), le décorateur d'intérieur préféré de la famille Obama. Les autres sont installés en Australie, en République dominicaine et auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Ils se sont rencontrés à Washington pour célébrer les progrès accomplis et discuter de l'hostilité manifestée par certains politiciens et des communautés religieuses. Honneurs à ces gars courageux !

André

5 commentaires:

franck frenguelli a dit…

félicitation a toutes personnes gay, lesbiennes qui se sont mariés(es)belle vie a eux

clodoweg a dit…

Je constate que les soirées de l'ambassadeur sont toujours réputées pour leur bon goût.
Ceci dit, les séries françaises ne sont pas non plus dépourvues d'intérêt, par exemple l'excellente série "Profilage" avec Odile Vuillemin.
Dans la dernière saison, on pouvait admirer le superbe acteur Philippe Bas A POIL !

ZobàDada a dit…

Il faut espérer pour eux qu'il n'y aura pas un retour de manivelle après les prochaines élections présidentielles aux USA. Si c'est le fou furieux républicain, ils risquent fort de se retrouver tous sur une voix de garage.

Xersex a dit…

chaque fois que je vois des hommes gay que se marient, j'en me sens émou!

franck frenguelli a dit…

Salut André, je te souhaite a toi et a toutes personnes qui inscrive sur ton blog, de belle fêtes de fin d'Année et une très belle Année 2016, et plein de belle chose a venir et a commenter sur ton blog
Amicalement Franck