samedi 23 janvier 2016

La pudeur -- mais il n'en faut pas trop -- est un défaut charmant





















5 commentaires:

Philippe du Nvd a dit…

Défaut vraiment ?...

Souvent une barrière, une protection... ( Regarde, espère si tu veux... mais pas touche !...)
Ou alors, une promesse, un cadeau encore caché... ( Oui, approche, n'aie pas peur... défais les noeuds mais ne te presse pas. Nous avons tout le temps devant nous et le monde nous appartient !)

Sans pudeur le désir est mort, comme l'entrecôte chez le boucher...

Xersex a dit…

Je partage le point de vue de Philippe, mais en partie seulement, simplement parce que je l'aime la nudité complète!

franck devenes a dit…

très beau message André, mais aussi la pudeur fait place aussi au désire de découvrir l'autre sous en autre angle, beau message aussi

Fit Studs a dit…

Love the 1st photo... That group of men is looking good!

xaber a dit…

De la pudeur, mais point de pudibonderie! Savoir cacher son corps à la vue d'autrui, et le pouvoir, c'est revendiquer son intimité. Et la partager quand il le faut, pour ne pas tomber dans l'excès, ni dans l'habitude, pour préserver la charge érotique du partage.