lundi 11 janvier 2016

Une fraternisation masculine - à poil et sans limites - en Australie


Entre mâles: les lutteurs turcs...

...et les nudistes australiens.
Toutes sortes d'activités sportives, culturelles et professionnelles mettent les hommes en situation de proximité corporelle, pourtant ni intime ni sexuelle. Il y a le vestiaire où l'on revêt l'uniforme et se douche après le boulot. Les efforts en groupe pour porter et déplacer des charges, grimper sur un échafaudage ou un arbre. Des situations que l'on a appris à éviter dans la vie courante depuis que l'homosexualité est devenue un sujet de conversation courant... Je suis frappé en constatant l'attitude autiste des mecs devant l'urinoir dans des lieux qui ne sont pas ceux des rendez-vous gays! Par exemple au cinéma, lorsque je sors d'une projection, tous les gars qui viennent pisser en même temps que moi ont vu le même film. Si, en regardant droit devant moi, j'exprime mon enthousiasme, personne ne répond !

Fraternisation masculine lors des loisirs...

...dans le sport et le spectacle.

C'est l'été en Australie et le NudeManFest, Festival de l'homme nu, célèbre son cinquième anniversaire. De tels rassemblements réservés aux mâles -- dans la nudité complète pour un week-end ou une semaine de vacances à la campagne -- ont aussi lieu en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Leur originalité tient au fait qu'ils sont ouverts aux mecs de toutes orientations sexuelles, sans discrimination. Ailleurs, ce sont plutôt des groupes gays qui les organisent et, bien qu'ils soient ouverts au hétéros, ces derniers ne s'y risquent guère. Le but du NudeManFest: offrir un lieu où les entraves habituellement imposées par la société sont balayées et remplacées par une liberté dont on peut jouir sans honte. Les activités sexuelles sont acceptées à condition qu'elles respectent les sentiments de chacun. La seule obligation est la nudité. Et toutes sortes d'ateliers sont proposés par les participants pour permettre aux gars de se découvrir de nouveaux talents, comme la peinture corporelle ou la lutte à poil.



Le contact corporel et la nudité fraternelle ne posent pas de problème aux hommes qui pratiquent des sports de contact. Bien sûr, les jeunes gars, hétéros autant qu'homos, craignent de bander dans les vestiaires ou lors de frottements appuyés, par exemple en luttant. Certains ne peuvent s'empêcher d'éjaculer dans ces circonstances. Rien à voir avec la libido. C'est involontaire et fait rire les aînés qui ont passé par là lorsqu'ils étaient de jeunes étalons...


Lors des week-ends entre hommes, l'échange de massages ne manque pas de stimuler des bites dont le propriétaire s'efforce pourtant de se détendre pour apprécier un contact de peau à peau viril, régénérateur, mais pas directement sexuel. Cela vient peu à peu. L'un des bénéfices que les gars en retirent, c'est de développer des rapports plus tactiles avec leur partenaire habituel/le sans forcément lui sauter dessus. Les femmes apprécient qu'on puisse les caresser de manière plus... désintéressée. Les mecs aussi y prennent goût et pensent: il m'aime aussi pour moi-même. Et si ce massage mène patiemment à un échange torride, tant mieux; la communication entre les deux partenaires se sera accomplie corps et âme.

André
Les yeux bandés, se laisser conduire par un partenaire.

Pisser sans gêne.

Jouer comme un gamin devant les copains.

Se laisser toucher sans crainte de bander.
Europe de l'Est, années 1930: à l'époque, la nudité entre mâles ne posait aucun problème.



4 commentaires:

franck frenguelli a dit…

très belle fraternité masculine c'est très beau

Philippe du Nvd a dit…

Est-il vrai, comme on le prétend parfois, que la dimension du sexe pour un homme soit exactement proportionnelle à celle de son médius gauche ?...
Dans ce cas, on ne peut que regretter le cadrage trop haut de la dernière photo de ta série...
Mais on peut toujours rêver sur la finesse et l'infinie séduction de la main de ce sympathique garçon !

A quand une page sur le sujet ?...

Bonne année à chacun... et à tous !

Calyste a dit…

Je vote pour les turcs !

Xersex a dit…

et je vote pour la fraternité #3 #4 #5