samedi 12 mars 2016

Autoportraits de Jean-Yves, chroniqueur de son corps et son désir






Je ne connais rien d'autre de Jean-Yves que les autoportraits qu'il publie sur la toile. J'en avais vu un, (ci-dessus à droite) -- sans prénom ni mention de site -- qui m'avait frappé par sa sincérité au milieu de milliers de gars qui espèrent devenir célèbres grâce à leur torse et leur bite. Et je suis tombé par hasard sur son site. "Jean-Yves is free (libre), écrit-il, le modèle en même temps que le photographe. Je suis Français et vis à Paris, ingénieur en informatique. Je pratique le bodybuilding naturel depuis 20 ans (n'ai pris des anabolisants que trois fois dans ma vie). En 2013 j'ai décidé de m'affirmer et d'accepter qui je suis, un peu tard dans la vie. Et j'essaie de devenir photographe." Jean-Yves, 50 ans, vit en couple avec Richard, chanteur d'opéra.

L'aspirateur.


Au siècle dernier, on aurait qualifié Jean-Yves d'exhibitionniste. Vous savez: ces vilains messieurs se promenaient en imperméable (même par beau temps) et l'ouvraient devant des jeunes filles qui rougissaient et s'enfuyaient en hurlant. Les réseaux sociaux ont cruellement sapé ce plaisir anodin; tout le monde peut exhiber sa vie rêvée ou réelle sur Facebook pour faire envie aux "amis". Alors, le relevé photographique précis que Jean-Yves nous offre de l'évolution de son corps et de sa sensualité, c'est du grand art à côté des platitudes tartinées sur les réseaux.

En 2014.

En 2001.



Sur un autre site, Jean-Yves décrit l'une de ces expériences qui transforment nos vies. "David (ci-dessous), a été mon premier mec. Il a été parachutiste à 18 ans. Son père était un militaire américain en activité en France qui est mort à la guerre du Vietnam. Lorsque j'ai rencontré David, il se prostituait. Je l'ai aidé à quitter le tapin et se trouver un job. Nous sommes devenus comme deux frères. Il est mort le 31 décembre 2012. Pauvre garçon! Je pense à lui tous les jours. Je l'aime. Je t'aime David! Notre vie peut s'arrêter demain, c'est ce que j'ai appris. C'est absurde, c'est profondément choquant."

André

Avec Richard, son compagnon.


David jeune, David avant sa mort.

Le soi accuse le moi.

L'ascenseur de son immeuble.

2 commentaires:

Charles a dit…


Merci de nous offrir ces magnifiques photos que tu poses sur ton site. Particulièrement celle de « jyisfree " que je trouve splendides. Si je trouvais un homme de ce genre je le prendrais illico bien sur s’il voulait de moi. Merci de m’avoir fait découvrir ce site, ainsi que celui de « romanoto » qui n’est pas moins formidable…. Si tu en connais encore de si beaux je suis preneur. Je suis un fidèle voyeur de ton magnifique site sans compter sur les textes qui s’adaptent à merveille aux photos.

CHRISTIAN BAILLY a dit…

quelle belle bête ! il n'y a rien à jeter... Il fait bien de s'exposer ainsi à nos yeux concupiscents !!!
un régal merci !