dimanche 10 avril 2016

Conneries de féministe, couillonnades de calotins et de politiciens


LGBT: nous muscler moralement...

...pour occuper notre place...

...dans la société.
Engagé depuis un demi-siècle dans la défense des droits des LGBT ["mili-tante" comme on disait pour rire], j'éprouve de l'admiration envers les féministes qui ont ouvert la voie de la lutte. Oui, mais pas envers les doctrinaires, les anti-mâles qui se laissaient pousser la moustache et les poils. Aujourd'hui, lorsque j'entends de jeunes connasses déclarer "Je ne suis pas féministe!" en tordant du cul alors qu'elles profitent des combats menés par les générations précédentes, je ressens un pincement au coeur pour leurs aînées. Parce que c'est pareil dans le monde gay. Elles/ils ne veulent pas savoir.

Mieux que par les lois...

...elles obtiendront ce qui leur revient...

...par le charme et la patience.
C'est le printemps et les fripiers de la mode visent un nouveau segment de clientèle "très porteur" avec leur modest fashion, la mode pudique. Leur interprétation de la pudeur va plaire aux mecs pas trop rigides mais surtout à la clientèle de musulmanes et de juives qui cherchent à concilier charme et orthodoxie. Avec, au fond du coeur, le projet de faire évoluer le milieu familial soucieux du qu'en-dira-t-on. Toutes choses qu'un gay -- qui a mis son énergie et sa ruse à accompagner l'évolution de la société -- comprend d'instinct. Pas Laurence Rossignol, ministre française des Droits des femmes, qui qualifie cette évolution de "mode islamique" du haut de son ignorance, de ses préjugés et de sa laïcité à l'emporte-pièce. Et elle la ramène avec l'esclavage des "nègres" dont certains s'accommodaient de leur condition, comme les femmes qui veulent imposer le port du voile "à tout le monde parce qu’elles en font une règle publique".

Un mouvement...

...de solidarité sur la...

...toile contre le mépris à peine déguisé...

...des politiciens.
C'est sûr qu'il peut y avoir un contrôle social des autorités religieuses. Mais est-ce à la France d'en exercer un autre? Alors que ses gouvernements successifs sont impuissants à régler des situations bien plus catastrophiques pour toute la population -- à part les privilégiés, dont fait partie la féministe Elisabeth Badinter. Elle déclare: "La tolérance s’est retournée contre celles que l’on croyait aider". Elle estime qu’en dix ans le port du voile s’est répandu chez les "filles des quartiers" et que "seule la loi peut protéger celles qui le portent sous cette pression." Et d'appeler au boycott des marques qui proposent la "mode pudique". Que c'est condescendant!

L'émancipation par le prêt-à-porter.


La "liberté" selon Pierre Bergé.
Pierre Bergé, survivant du tandem Saint Laurent, se joint au choeur des vierges pour condamner ces marques de prêt-à-porter: "Renoncez au fric, leur dit-il, ayez des convictions! Moâ qui a été près de 40 ans au côté de Yves Saint Laurent, j'ai toujours cru qu'un créateur de mode était là pour embellir les femmes, pour leur donner la liberté, pas pour être le complice de cette dictature." À 85 ans, il a probablement oublié que sa maison de couture a habillé de nombreuses élégantes richissimes portant le voile.

L'affrontement politique à la manière française: on se sniffe les fesses.
L'autre jour, l'évêque Stan Lalanne, consulteur du Conseil pontifical pour les communications sociales, caquetait à la radio sur la pédophilie ecclésiastique. Alors que le cardinal et archevêque de Lyon, Philippe Barbarin, fait l'objet d'une enquête judiciaire pour non dénonciation d'agressions sexuelles par un prêtre de son diocèse. "La pédophilie est un mal, constatait Lalanne. Est-ce que c'est de l'ordre du péché? Je ne saurais le dire, c'est différent pour chaque personne." Et on a entendu le Christ se citer lui-même du haut des cieux sur un ton écoeuré: "Père pardonne-leur encore une fois, les Français ne savent pas ce qu'ils disent!"

Là où l'Église passe...

... le chrétien trépasse.
Discours foireux aussi de l'ex-président Sarkozy. Rendant hommage aux forces dites de l'ordre, il a déclaré récemment: "La France a besoin d'elles lors d’événements dramatiques comme ceux du Bataclan ou du Kärcher." Lapsus calamiteux. Fous rires quand même dans l’assistance qui se souvenait... En 2005, alors ministre, Sarko avait déclaré qu’il nettoierait la cité de La Courneuve au Kärcher. [C'est un grand ensemble, oublié par la rénovation urbaine, qui abrite principalement des Français d'origine étrangère très touchés par le chômage.] Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa est le fils d'un immigré hongrois et d'Andrée Mallah. La mère d’Andrée, Adèle Bouvier, est française; son père, Bénédict Malah, est un juif séfarade originaire de Thessalonique, alors ville de l'Empire ottoman. Sarko devrait connaître la différence entre un nettoyeur haute pression de fabrication allemande et une supérette casher qui suit le code alimentaire israélite... Cette classe politico-féministico-religieuse n'a pas de mémoire, pas de cervelle, pas de coeur, pas de punch; elle s'effondre sur elle-même.

André

Dans d'autres pays (pas les États-Unis) le dialogue politique...

...vise plus haut.

4 commentaires:

Xersex a dit…

belle images!!!!

clodoweg a dit…

Bravo André ! c'est une très belle note et je suis entièrement d'accord avec toi.

franck devenes a dit…

super image tu as tout a fait raison il faut prendre des forces pour combattre l'ennemi

Ramsès a dit…

Vous auriez pu préciser que Mme Badinter tortille du cul quand elle attaque les femmes musulmanes en les empêchant de s'émanciper selon leurs propres méthodes. Présidente du conseil de surveillance de Publicis, agence en charge de la com de l'Arabie séoudite, Mme Badinter fait partie d'une grande famille juive fortunée. On estime qu'elle est la 13ème personne la plus riche de France. Nous assistons actuellement à une attaque raciste très ciblée contre les Musulmans citoyens français. Les racistes traditionnels se sentent soutenus par le gouvernement et les classes intellos.