jeudi 26 mai 2016

Comment nouer le cache-sexe pour lutter à la manière indienne












Lutte traditionnelle indienne et pakistanaise, le kushti se pratique sur un sol de terre rouge. Malheureusement, ce sport est en voie de disparation parce que les autorités (corrompues et à la très courte vue) font pression sur les écoles de lutte pour qu'elles abandonnent leur art -- plein de sagesse et de spiritualité transmises de siècle en siècle -- afin d'enseigner la banale lutte formatée qui mène aux médailles olympiques et donc à la tricherie et la dope. Les familles rurales avaient l'habitude d'envoyer leurs petits gars les plus agiles et robustes à ces écoles où ils se consacraient entièrement à  l'entraînement. Discipline, obéissance au maître, régime alimentaire strict et célibat durant leur brève carrière dans l'espoir de combattre devant une foule enthousiaste et de devenir un champion.

Heureusement, de nombreux lutteurs amateurs préservent la tradition et s'entraînent quotidiennement pour maintenir un bon équilibre entre corps et esprit. Ils bénéficient aussi de la chaleureuse camaraderie masculine qui se développe lorsqu'on transpire ensemble, s'empoigne et se masse mutuellement. J'ai observé leur entraînement un matin avant l'aube, en grelottant au bord du fleuve Hooghly à Calcutta. Après s'être enduits d'huile et de poussière rouge (le limon sacré puisé au fond du fleuve), après les exercices individuels -- yoga et poids -- et quelques passes de lutte, ils se décrassaient et endossaient leur vêtement d'hommes d'affaires pour se rendre au bureau. Une vie équilibrée entre deux mondes.

André



2 commentaires:

Xersex a dit…

belle vidéo et sexy indiens!

franck devenes a dit…

très beau