dimanche 1 mai 2016

Le moyen d'échapper (peut-être) au cancer de la prostate




Mai, mois de la masturbation...
Une étude parue il y a un mois et menée à Boston entre 1992 et 2010 laisse entendre que les mecs qui éjaculent souvent auraient moins de risque de contracter un cancer de la prostate. Une cohorte de 31'925 hommes, dans leur vingtaine au début de la recherche, ont été suivis durant cette période. Il en ressort que ceux qui répandaient la purée au moins 21 fois par mois dans leur vingtaine présentaient 19% moins de risque que ceux qui n'éjaculaient pas plus de 7 fois. Et ceux qui gardaient un rythme soutenu dans la quarantaine 22% de moins. De quoi encourager les chauds lapins. Avec cette remarque tout de même: les gars économes de leur sperme sont souvent des individus qui souffrent d'autres problèmes médicaux. Je vous fais grâce de toutes les réserves que cette étude a suscitées par mi des confrères.



Un rappel: 15% des cancers diagnostiqués dans le monde trouvent leur origine dans la prostate. Certains facteurs de risque ne sont pas modifiables, comme l'héritage familial, la race et l'âge. Une hygiène de vie équilibrée peut en revanche prévenir ce mal et bien d'autres. Et un diagnostic précoce permet d'éviter des suites très désagréables. À partir de la cinquantaine, au plus tard (plus tôt si l'on a "une histoire familiale"), il est judicieux de demander un doigt dans le cul lors de la visite annuelle chez le généraliste.

André

Source: European Urology








Plaisir pas forcément solitaire...

2 commentaires:

Xersex a dit…

je n'aime pas beaucoup me masturber! Je préfère alléger ma prostate, en jouant avec des hommes pour jouir ensemble! et éventuellement avec un avalement mutuel d'elixir d'amore masculin!

franck devenes a dit…

c'est un excellent exercice