vendredi 20 mai 2016

Les chiottes publiques, lieux de discrimination aux États-Unis




Aux États-Unis, la ségrégation ne s'arrête même pas à la porte des chiottes -- et cela depuis des siècles! En mars dernier, le gouverneur républicain de l'État de Caroline du Nord a fait passer la loi House Bill 2, abrogeant les mesures anti-discriminatoires qui protégeaient les LGBT. En plus, la HB 2 impose aux personnes transgenre d'utiliser les WC de leur sexe d'origine dans des toilettes publiques! La Maison Blanche a immédiatement réagi en annonçant que les écoles au bénéfice de subventions fédérales n'avaient pas le droit d'appliquer ces discriminations qui violent les dispositions fédérales. D'autres États ont également édicté ce règlement invraisemblable concernant l'utilisation des chiottes publiques.

William Bruce Jenner...

...devenu Caitlyn Jenner.
Donc, si elle était soudain pressée par un besoin dans un centre commercial ou un théâtre de ces États, Miss Caitlyn Jenner -- anciennement William Bruce, champion de décathlon et trois fois marié, qui a fait la couverture de Vanity Fair en super-nana -- serait obligée d'aller aux WC hommes! Cela ferait bien rigoler les mecs qui l'applaudiraient et la laisseraient entrer dans une cabine sans se choquer. Dans le cas contraire, c'est justement le risque invoqué par les gouverneurs républicains: une personne transgenre màf (masculin à féminin) pénétrant dans les toilettes des dames et demoiselles, habillée en femme, pourrait néanmoins s'attaquer aux petites filles pour en abuser sexuellement puisqu'elle était mâle à l'origine !!! O.K., mais si on appliquait la House Bill 2, qu'est-ce que les fillettes penseraient en voyant une personne fàm qui se considère donc de genre masculin entrer chez les femmes vêtu en mec? Leur expliquerait-on que cet être a enfreint la volonté divine qui l'a fait naître avec un vagin?

Personne cis, contraire de transgenre.

C'est le principe binaire appliqué dans toute son imbécilité et son inhumanité: soit tu t'adaptes aux règles dites naturelles, soit tu disparais. Aux États-Unis, les toilettes publiques séparées ont fait leur apparition au 19e siècle lorsqu'on a aussi embauché des femmes pour travailler en usine. Versant racial: la ségrégation des Noirs dans les toilettes a été officiellement abolie au début des années 1960. Dans les années 1980, un mouvement a tenté d'empêcher les gays d'utiliser les WC publics à cause de la crainte de transmission du sida. Et maintenant, c'est la ségrégation envers les personnes transgenre que les gens religieux et les politiciens républicains essaient de propager. (Les LGB ne suscitent plus assez de crainte et de haine dans le public depuis que les campagnes contre le mariage pour tous ont été perdues.) À relever: aucun cas d'abus sexuel perpétré par une personne T n'a été recensé jusqu'à maintenant. Mais cette campagne mensongère encourage les transphobes à commettre des violences meurtrières qui. Déjà une dizaine de morts aux USA cette année. Et beaucoup d'adultes ainsi que d'adolescent/e/s victimes de violences verbales et physiques.


Je n'ai pas étudié les sciences politiques ni la psychologie freudienne. Voici donc des conclusions sans nuances. 1) Les Républicains utilisent cette diversion pour masquer les mesures qu'ils prennent actuellement contre la classe ouvrière et la classe moyenne. 2) Ce contrôle de la vessie et de l'intestin (des personnes transgenre) venant de la part de politiciens adultes me rappelle le concept freudien de stade sadique-anal chez le petit enfant, avant qu'il n'apprenne à différencier le plaisir d'expulser sa merde et la satisfaction de faire chier sa mère en retenant. Concernant des adultes qui barbotent encore moralement dans leur merde du stade anal, on parle, je crois, de névrose obsessionnelle et de paranoïa. Et ce n'est pas qu'en Amérique!

André

Après l'ablation des seins.

Une option intermédiaire.

Rêve encore irréalisable.

3 commentaires:

renepaulhenry a dit…

Ils font chier...

franck devenes a dit…

très belle photos André, je trouve sa inadmissible ce genre d'attitude chacun et chacune a le droit d'allé aux chiottes publique qu'elle sois transgenre ou pas ou homme ou femme

Xersex a dit…

j'aime #2 & #3