samedi 14 mai 2016

Perçage de la bite et des couilles : les risques qu'on ignore...









Le piercing ou perçage de la bite et des couilles -- comme de toute autre zone corporelle: oreille, langue, tétons, nombril -- peut provoquer des problèmes de santé graves si le perceur ne respecte pas les règles d'hygiène, mais plus encore s'il ne connaît pas les points de réflexologie qu'il faut absolument éviter. Les infections de plusieurs genres, inflammations des muqueuses, réactions allergiques à de nombreux métaux, dommages causés aux nerfs, saignements prolongés, empoisonnement du sang en plus des hépatites B et C ainsi que du sida sont les risques connus des perceurs compétents. Ce que certains ignorent, en revanche, c'est combien le choix inadéquat d'un point de perçage et d'un métal peut entraîner des problèmes de santé persistants en ce qui concerne la circulation des énergies par les méridiens et d'autres ennuis que connaissent bien les spécialistes de l'acupuncture.




Donc, un mec soucieux de sa santé aussi bien que du plaisir que lui procurera son piercing ferait bien de consulter préalablement 1) un médecin pour déterminer ses risques d'allergie et 2) un bon acupuncteur pour déterminer l'emplacement exact de sa bijouterie corporelle. Par exemple: un perçage de la langue (oui, la raison en est le plus souvent sexuelle) peut entraîner une dépression dont on n'arrive pas à déterminer l'origine. Le nombril, aussi -- lieu du hara des arts martiaux -- est un centre de distribution d'énergie puissant au coeur des réactions instinctives où un perçage peut causer des dommages qui ne cesseront qu'à l'éloignement du métal disjonctif.



Et la bite compte parmi les zones de réflexologie du corps. Comme avec le massage des pieds, on peut intervenir sur toutes sortes d'organes en stimulant telle ou telle partie de notre précieux pénis. Un exemple: le pourtour du gland est relié au coeur. Certains mecs souffrent de palpitations lorsqu'une pipeuse ou un pipeur peu créatif ne travaille que leur noeud.

Les gars sensibles au travail des tétons savent combien ces deux boutons peuvent les envoyer rugir au septième ciel. Dès lors, on comprend qu'en stimulant l'arrière du gland, on peut améliorer la tonicité de la rate et du pancréas, et ainsi de suite... Les taoïstes nous mettent en garde contre l'usage ignorant des perçages. Ils nous enseignent aussi que les rapports sexuels peuvent devenir une forme extatique d'acupuncture lorsqu'on applique la réflexologie à l'art d'aimer. Et les vibrations de l'orgasme amplifient la fréquence vibratoire du corps, un bienfait pour notre résistance immunitaire. Quel beau programme médical!

André





4 commentaires:

Xersex a dit…

Je déteste tous les types de perçage !!!

Philippe du Nvd a dit…

Et comme tout ce que je ne comprends pas, j'aurais moi aussi tendance à trouver ça totalement repoussant !

franck devenes a dit…

pas trop pour moi merci

Olivier Olyver a dit…

Très peu pour moi :-)