lundi 18 juillet 2016

Voici pourquoi tant de jeunes mormons gays se suicident




Dans la vidéo porno (bien documentée) intitulée Mormon Boyz, les gars baisent gaillardement, en secret. La réalité pour les gays mormons est beaucoup plus dure. Environ tous les douze jours, un ado ou un adulte se suicide dans l'État américain de l'Utah où se trouve le siège mondial de l'Église des Saints des derniers jours (ESDJ) mieux connus sous le nom de mormons. En général, la famille du défunt -- qui ignorait, ou pas, l'orientation de son fils -- annonce qu'il est mort à la suite d'une dépression. Car l'homosexualité n'existe pas dans la communauté, c'est juste un défaut dont on peut se corriger par le mariage (hétéro). Il suffit de faire un effort... En réalité, environ 60% des couples unis pour obtenir cette "guérison" -- que la fiancée soit au courant de l'orientation de son promis ou non -- aboutissent à un divorce. Ou à la mort du mari.

La solitude du jeune mormon qui se découvre gay.





Ils ont choisi la mort: Todd Ransom, 28 ans, juillet 2015; Colt David Hansen, 28 ans, novembre 2015; Wyatt X, juin 2016; Jack Denton Reese, 17 ans, avril 2012; Lincoln Parkin, militant LGBT, 22 ans, avril 2016.

 Aux États-Unis, les Églises intégristes invoquent leur "liberté religieuse" pour être exemptées d'appliquer les lois contre la discrimination des LGBTQI. Au début de ce mois, à l'Université John Hopkins de Washington (DC), l'un des douze Apôtres mormon qui venait de donner une conférence, a répondu à un étudiant qui lui demandait si la "liberté religieuse" l'exemptait de sa responsabilité dans les suicides des jeunes mormons: "Cette question aura sa réponse le jour du Jugement dernier". L'étudiant avait déclaré qu'un de ses amis mormon s'était tué parce qu'il était gay.



Stuart Matis, 32 ans, s'est flingué en février 2000 derrière ce temple mormon à San Francisco; Chris Wayne Beers, 38 ans, ancien missionnaire et actif dans l'Église, à Salt Lake City, mars 2012. Deux mormons en couple défilent lors de la Pride de Salt Lake City.


Une nouvelle restriction a été adoptée par l'ESDJ en novembre 2015. L'Église considère dorénavant les couples gays légalement mariés comme des apostats. Leurs enfants ne peuvent pas devenir membres de l'ESDJ ni baptisés avant l'âge de 18 ans, et à condition de renier l'homosexualité de leurs parents. Selon les groupes de soutien des LGBTQI mormons, les cas de suicide auraient encore augmenté depuis novembre. L'État de l'Utah, majoritairement mormon, compte le nombre le plus élevé de suicides des gars entre 15 et 24 ans aux États-Unis. Et le suicide y est la première cause de mort des ados. Les LGBTQI mormons (qui ne se sont pas tués avant) quittent à plus de 70% définitivement leur Église, car la pression du mariage y est très forte. Et l'infidélité, comme les relations avant le mariage sont interdites. L'Utah et quelques autres États très réactionnaires sont aussi les plus gros consommateurs de porno hétéro aux USA.


Pourquoi tant de drames? direz-vous, il suffit de mener une vie indépendante... Or selon la théologie des mormons, tous les membres d'une famille sont liés pour l'éternité. Lorsqu'un homme et une femme s'unissent au temple, ils reçoivent le sacrement du mariage éternel et leurs futurs enfants leur seront éternellement scellés. Si vos ancêtres n'ont pas été scellés de leur vivant, vous pouvez célébrer à leur place tous les sacrements nécessaires. Sans cela, pas de salut dans l'autre monde. D'où l'angoisse des croyants gays de l'ESDJ. Ils ne peuvent pas "appartenir", ni "aller au ciel" rejoindre leur famille... Durant leur existence terrestre, les saints des derniers jours consacrent un dixième de leurs revenus à l'Église; l'ESDJ est donc riche grâce à son système de liens obligatoires. D'autre part, les membres doivent participer aux services bénévoles dans les différents ministères et organisations auxiliaires.

Même les sous-vêtements sont...

...prescrits par la religion.

Après leur conversion (qui n'est pas facultative) les jeunes mâles les plus obéissants dévoués se préparent à partir en mission vers l'âge de 18 ans, pour remplir leur devoir de prosélytisme durant une période de deux ans, aux États-Unis ou à l'étranger. Des centres de préparation missionnaire (décor de la vidéo) leur enseignent à prêcher l'Évangile et à parler la langue du pays où ils seront envoyés. Oui, ce sont ces charmants garçons, toujours en couple (surveillance mutuelle) qui vous ont abordé avec le sourire dans la rue ou ont sonné à la porte. Eux, leur famille ou leur paroisse subventionnent les frais! Ils sont très encadrés sur place tant dans leurs déplacements, leurs horaires de travail, leur conduite chaste et morale que leur ferveur spirituelle... Oui, ce n'est pas gai d'être mormon, mais cela rapporte des nouveaux membres cotisants à l'Église des Saints des derniers jours.

André

6 commentaires:

renepaulhenry a dit…

Je me demande même si l'église n'impose pas des sous-vêtements particuliers...

André a dit…

RPH, ces sous-vêtements sont présents dans plusieurs photos.

Anonyme a dit…

La Tentation d’Aaron (Latter Days) est une comédie romantique américaine de C. Jay Cox, sortie en 2003, avec Steve Sandvoss et Wes Ramsey, qui raconte la rencontre d’un missionnaire mormon « dans le placard » avec son voisin ouvertement gay.

Anonyme a dit…

Latter Days Official Trailer - TLA Releasing
https://www.youtube.com/watch?v=4M77ATX4IXE

franck devenes a dit…

c'est inadmissible, la religion ne fait rien pour arrangé les choses pour respectez les personnes gay même la religion mormons s'y met aussi ou va le monde

Xersex a dit…

ils se suicident parce que pour ceux qui vont un peu en dehors des règles, la religion devient un fardeau insupportable.