vendredi 30 septembre 2016

Ces hommes qui ont besoin des mecs et aiment aussi leur épouse




À table chez moi, l'autre soir, deux invités, deux hommes qui s'aiment et aiment aussi leur épouse avec laquelle ils ont élevé des enfants. Pas de divorce dans ces couples, un respect de l'autre et de ses spécificités, même si l'on en parle rarement, parfois avec humour, parfois avec un peu de tristesse et beaucoup de miséricorde. J'admire ces épouses qui acceptent leur mari tel qu'il est, parce qu'elles apprécient ses qualités et ne jugent pas sa sexualité multiple. La relation entre ces deux hommes est exemplaire: ils n'ont aucune intention de quitter leurs foyers respectifs et acceptent les restrictions que cela impose à leur compagnonnage. Dans une précédente situation, l'un d'entre eux avait pour ami un gay célibataire qui se plaignait de ne pas le voir plus souvent.



Cette vidéo mérite d'être vue jusqu'à la fin.

Les compagnons et amis avec bénéfices qui ont marqué ma vie jusqu'à maintenant étaient/sont des types mariés (sauf un): le pied gauche dans le placard, le droit tenant la porte entre-ouverte. Alors que j'étais un militant gay et donc très exposé. Allez comprendre... Peut-être parce que les mecs qui dansent sur la corde raide me fascinent ! On ne va pas évoquer ici les gays qui épousent une femme pour cacher leur homosexualité. Ni les bisexuels purs que la société commence à mieux comprendre. Les plus mystérieux sont les gars qui versent plutôt d'un côté, mais ont besoin de l'autre versant pour satisfaire leurs pulsions. Il y a ceux qui ne tombent amoureux que des femmes, mais ont parfois besoin de bites, couilles et culs poilus sur la carte de leur menu. Ceux qui, au contraire, sont épris d'un homme, mais baisent de temps en temps une femme pour se sentir plus mâles ou plus tendres. Enfin ceux qui épousent la jeune fille qui a suffisamment réveillé leur part hétéro.





Nous connaissons tous des hétéros frustrés qui se font sucer anonymement dans un coin sombre. Ils s'y rendent la queue entre les jambes, ouvrent leur braguette, ferment les yeux et remballent la marchandise sans un mot dès que la vidange est accomplie. Sinon des types qui aiment se masturber en compagnie d'autres mâles -- si possible hétéros, mais c'est problématique si l'on ne fait pas partie d'un groupe de sport ou de l'armée. Et aussi ceux qui éprouvent le besoin de se faire enculer de temps en temps, mais n'osent pas le demander à leur nana... Variations infinies d'une sexualité panoramique.

Au cours de mon existence, j'ai vu la société occidentale changer et retrouver peu à peu des valeurs de tolérance qu'elle avait oubliées avec le christianisme. L'islam aussi a connu des siècles d'ouverture où les poètes chantaient leur Dieu, la beauté des jeunes filles et des garçons adolescents, ainsi que le bon vin et les mathématiques. Il y a donc espoir que cette tolérance timide se mue en acceptation joyeuse de la différence. Car si la majorité éprouve du plaisir au lit -- et apprend à le cultiver avec patience au lieu de divorcer au moindre incident -- elle ne mettra plus un nez jaloux dans les amours des minorités. Elle se réjouira de notre bonheur !

André



6 commentaires:

franck devenes a dit…

ce sont des beau mecs et aussi très belle vidéo

Anonyme a dit…

J'ai discuté avec un homme hétérosexuel qui aime être sodomisé par des femmes. Une de ses ex l'avait traité d'homme homosexuel refoulé avant de le quitter. Maintenant il est marié à une femme qui accepte de le sodomiser

Philippe du Nvd a dit…

MERCI... MERCI... MERCI... André !
Voilà pour moi une des plus belles pages que tu aies écrites depuis que je te lis.

Tu es une belle personne et tu reçois, à ta table, de belles personnes.
Merci donc aussi à tes invités de ce qu'ils nous donnent ainsi à partager.

Ainsi donc, nous les mecs mariés qui avons aussi besoin d'une sexualité avec des hommes, nous ne sommes pas seuls...
Et nous ne sommes pas obligatoirement des salauds, des lâches et des planqués.
Nous aussi nous pourrions donc nous sourire dans le miroir en nous rasant, le matin et nous adresser enfin ce clin d'œil amical qui nous a si souvent manqué jusque là...
En tout cas, en ce qui me concerne.

Merci à eux et à toi de nous faire comprendre que les choses ne sont pas toujours aussi catégoriquement simples (= brutales !) qu'on le voudrait dans notre société... Qu'il n'en a pas toujours été ainsi et qu'il n'en sera pas peut-être pas toujours ainsi...

Grâce à vous 3 et à ce partage sur ton blog, ce premier samedi d'automne gris et pluvieux me semble un peu moins froid.

Xersex a dit…

ce que je peux vous dire est que chez mon sex club est que je rencontre beaucoup d'hommes soi-disants hétérosexuels.

Anonyme a dit…

IL faut différencier les personnes qui assument coucher avec des personnes des deux sexe et ceux qui n'assument pas.

Anonyme a dit…

Marié, heureux, enfants et petits enfants, beaucoup de bonheur, et en même temps je suis sensible à la beauté masculine et suis très attiré par les hommes. Pour le coup, je me sens moins seul, et je me dis que l'on n'est peut-être pas si rares que ce que l'on pourrait croire. En fait, une majorité d'entre nous ne disent rien, sont discrets pour éviter l'incompréhension (au minimum) des autres. Merci pour ce réconfort