mercredi 22 octobre 2014

Un agent de la CIA découvre les facultés télépathiques du sperme




Voici l'histoire de Cleve Backster (1924 - 2013), spécialiste de l'interrogation des suspects et de la détection de mensonge -- grâce à un instrument nommé polygraphe -- à la CIA après la 2e guerre mondiale. Puis dans sa propre école pour former des policiers. Mais ce sont ses recherches, entreprises en autodidacte, qui nous intéressent ici. Il s'agit de la "perception primaire" des plantes et de certains liquides organiques comme le sperme humain. Sa vie, disait-il, avait changé le 2 février 1966 alors qu'il menait une expérience pour mesurer la vitesse d'absorption de l'eau par une plante en pot après l'arrosage, grâce aux capteurs du polygraphe placés sur une feuille. Il avait mesuré une réaction d'une intensité semblable à celles qu'il constatait chez les humains traversés par une émotion.




Backster a poursuivi ses recherches en mesurant le stress que ressentent les plantes. Par exemple: lorsqu'il avait l'intention de brûler une feuille, la plante réagissait avec force bien avant qu'il n'allume son briquet. Il avait aussi noté une réaction alors qu'il jetait des crevettes vivantes dans de l'eau bouillante. Les plantes proches du lieu d'expérience semblaient douées de perception télépathique. La publication de ces recherches dans un journal de parapsychologie lui valut beaucoup d'incrédulité et de critiques de la part des milieux scientifiques, mais ne l'empêchèrent pas de continuer avec d'autres matières comme les bactéries du yaourt, ou des oeufs et enfin le sperme.



Au cours d'une expérience, Backster avait déposé du sperme dans une pièce éloignée de 12 mètres de celle où se trouvait le branleur-donneur. Lorsque le donneur a cassé sa capsule de nitrite d'amyl (poppers) et a commencé à inhaler les vapeurs qu'elle dégageait, l'aiguille du polygraphe dont le capteur était immergé dans le dépôt de sperme a enregistré une réaction immédiate et très forte en comparaison de ce qu'elle montrait auparavant. Notre foutre sait-il que les poppers mettent notre santé en danger? Lors d'une autre série d'expériences, dentaires celles-là, on avait prélevé des leucocytes dans la bouche du donneur pour les déposer dans une éprouvette munie d'une électrode. Ces cellules séparées de leur propriétaire -- successivement de quelques mètres puis d'une quinzaine de kilomètres -- avaient réagi plusieurs fois. D'abord lorsque le "patient" avait craint que le "dentiste" ne le fasse souffrir. Puis lorsqu'on lui avait présenté des photos pornos, des séquences de guerre, des situations familiales éprouvantes. Enfin, lorsque d'autres leucocytes avaient été détruits.

Cleve Backster devançait son époque. Aujourd'hui, ceux qui peuvent comprendre l'intérêt de ses découvertes sont beaucoup plus nombreux.

André



vendredi 17 octobre 2014

Adam et Yves -- et les grands couturiers -- à l'assaut du Vatican


La nudité, c'est...

...l'habit de...

...la sincérité.
Réunis en synode à Rome, les princes de l'Église catholique se querellent sur des sujets mineurs, mais qui les fâchent. Alors que le monde est bouleversé 1) par les guerres au Proche et Moyen-Orient ainsi qu'à l'est de l'Europe, 2) par les échecs des manifestations populaires au nord de l'Afrique et peut-être à Hong-Kong, 3) par une nouvelle maladie qui répand la terreur, 4) et par la situation socio-politico-économique catastrophique de pays comme la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal -- tous très catholiques.

Un rapport sur les débats de la première semaine laisse entendre que l'Église pourrait devenir un peu plus sensible aux interdits qu'elle pose à ses fidèles. Mais on est encore loin des sujets comme l'accès à la contraception et à l'usage de la capote pour protéger le budget des familles ainsi que la santé des femmes et des hommes qui n'ont pas fait voeux de chasteté. Au Vatican, il est question de partager la communion avec les divorcés remariés (sous certaines conditions), sujet qui divise profondément. Question aussi de la cohabitation "sérieuse" et du mariage civil. L'Église cherche à les réévaluer avec une "nouvelle sensibilité".

S.E.R. le Cardinal Raymond Burke, toujours entouré...

... de ses mignons.
Quant aux LGBTIQ, on leur trouve, c'est nouveau, "des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne". Non, n'allez pas croire qu'une armée de décorateurs va fondre sur les palais pontificaux et la chapelle Sixtine pour les débarrasser des autels, statues, représentations de supplices, ainsi que de ces fresques qui donnent le torticolis. Ou qu'une cohorte de couturiers va se chamailler pour redessiner les collections de chasubles en soie, satin, fibres synthétiques et dentelle. Non, non! Il est question de notre essence profonde, car "l'identité d'une personne n'est pas déterminée uniquement par son orientation sexuelle". Ce constat troublant est probablement né des débats sur le pacs et le mariage pour toutes et tous. Nous sommes et resterons des bêtes de sexe (nous le revendiquons presque toutes et tous!), mais le Vatican nous concède un coeur, du sentiment et la capacité d'aimer!



Très partagé sur ces sujets, le synode s'empresse d'ajouter qu'il ne va pas modifier la doctrine condamnant l'acte homosexuel et réserve le terme de "mariage" à l'union d'un homme et d'une femme. Le sida aussi est passé par là: les cardinaux prennent acte "de cas où le soutien réciproque jusqu'au sacrifice constitue une aide précieuse pour la vie des partenaires". Combien de prêtres ont soutenu le moral des malades, combien de laïcs ont soigné et accompagné des prêtres sidéens avec discrétion! Nous ne condamnons pas les ouvriers, mais leurs patrons.


Que les cathos traditionalistes soient rassurés, et l'émotion des croyants LGBTIQ tempérée. Ce document n'est qu'une relatio, il n'engage pas les décisions qui seront prise demain... Samedi dernier à Rome, le cardinal fondamentaliste Raymond Burke [prononcez berk!], archevêque émérite de St. Louis (USA), était le seul haut prélat à se montrer à la "Manif pour tous - Italia". La veille, à des parents qui lui demandaient si ils pouvaient inviter leur fils gay à Noël, il avait répondu qu'ils devaient l'éviter et isoler ce garçon "d'une manière calme, sereine, raisonnable et chrétienne". Pour ne pas faire de tort à leurs autres enfants en leur montrant qu'ils traitaient un gay comme une personne normale.

Pêcheur de profession et disciple de Jésus, Pierre se foutait à poil lorsqu'il allait bosser.
Qu'en est-il d'Adam et Yves? Dans son talk-show, résumant le changement d'attitude des Américains envers les LGBTIQ, Stephen Colbert a commenté la relatio du Vatican et déclaré: "Écoute bien, toi le pape Fabuleux 1er, le Seigneur est parfaitement au clair en ce qui concerne les gays. La première fois qu'Il a vu un mec à poil gambader dans son parc, il lui a arraché une côte et l'a forcé à baiser une femme!" C'est vrai que le Vatican devrait réécrire la bible s'il voulait faire la paix avec nous, et inclure quatre nouveaux personnages dans le jardin d'Éden: Adeline et Ève, ainsi qu'Adam rencontrant Yves (plus beau et plus viril qu'un ange) derrière un arbre fruitier, un figuier probablement.

André

Horreur: dentelles dépareillées et jupon rose !!!

Quel atroce mariage de couleurs, Seigneur-dieu !