lundi 24 novembre 2014

Le PDG de Levi Strauss lave ses jeans lui-même... et rarement !




Dans un exposé qu'il a tenu cet été devant les invités du magazine Fortune, Chip Bergh, le PDG de Levi Strauss a déclaré que la paire de Levi's qu'il portait ce jour-là n'avait jamais vu l'intérieur d'une machine à laver. "Elle a plus d'un an. I know that sounds totally discusting. Je sais, cela paraît totalement dégoûtant!" Le lendemain, les journaux titraient: Le PDG de Levi Strauss déclare: Ne lavez jamais vos jeans. Depuis, où qu'il aille, les gens disent: "Oh, c'est vous le gars qui ne lave pas ses jeans..." Un détail pourtant distingue Chip Bergh du clan des bikers crades. Ces derniers portent des futes crasseux et huileux parce que, à leurs yeux, c'est viril et sexuellement excitant.



Chip Bergh: lave ses jeans à la main.

L'exposé de Bergh ciblait la préservation de l'environnement et la manie qu'ont les Américains d'enfourner dans la machine tout ce qu'ils ont mis une fois ou deux. Il a précisé qu'il parlait des jeans qu'il porte au bureau et non de ceux dans lesquels il joue au foot. Puis il a évoqué la nouvelle politique de Levi Strauss: 1) produire des articles durables 2) de manière écologique 3) en tenant compte des aspirations légitimes des ouvrières et ouvriers. L'entreprise était en train de sombrer lorsque Bergh a été engagé il y a quelques années. Des effort colossaux ont été entrepris pour la redynamiser.




L'eau joue un rôle central dans la vie d'une paire de jeans. De la culture du coton jusqu'au moment où on la jette après deux ans d'usage, elle en consomme environ 3'500 litres, selon Bergh. On estime qu'il en faut 1'600 rien que pour la laver une fois par semaine, soit l'équivalent de 6'700 verres d'eau. Levi Strauss a donc étudié comment économiser le précieux liquide 1) en modifiant les méthodes de culture du coton 2) le processus de production du tissu, 3) et en informant les usagers des économies qu'il peuvent planifier. Chip Bergh, marié et père de famille, s'occupe lui-même de l'entretien des jeans qu'il porte au travail. Si ils ne sont pas sales, il nettoie uniquement les taches. Lorsqu'ils doivent être lavés, le boss le fait à la main et les sèche à l'étendage. Cela ménage le pantalon et la planète. Une question: sous ses jeans de première qualité, Bergh porte-t-il un sous-vêtement?

André




vendredi 21 novembre 2014

Hommes à partir de la cinquantaine: ils dégagent plus d'allure



L'homme change de visage après avoir enduré les tempêtes de la quarantaine durant laquelle il doit prendre des décisions capitales pour la suite de sa carrière et de sa vie privée (ou choisir de ne rien changer, par crainte ou paresse). S'il continue à entretenir son corps et son esprit -- peut-être aussi son âme -- il dégage alors une force et une beauté nouvelles qui le rendent irrésistible à ceux qui savent voir.



Les photos de Charles Thomas Rogers, 42 ans, représentant des mecs en slip blanc, de plus de 50 ans, ont été publiées plusieurs fois dans advocate.com. Rogers a toujours été attiré par les hommes plus âgés que lui, aussi pour leur amitié. "J'aime capter des êtres qui portent en eux l'expérience de la vie, des difficultés traversées et des triomphes aussi. Je n'ai pas besoin de connaître les détails de leur histoire pour les apprécier."


Les photos que Rogers publie respectent les moeurs américaines. Il y manque un message important. Car la sexualité tient une place capitale dans l'existence d'un gars. Heureusement, beaucoup d'hommes au-delà du demi-siècle tiennent à le prouver et n'hésitent à publier leurs photos sur la toile. La virilité n'a pas d'âge, la fierté masculine non plus. Cela devrait rassurer les jeunes qui sont entourés de mauvais exemples d'hommes noyés dans la graisse et la paresse, qui ont perdu la recette de la séduction et de l'amour.

André












mardi 18 novembre 2014

Notre réalité physique vue par une entité d'un autre monde


Je suis en train de lire cinq bouquins qui me passionnent. L'un d'entre eux Seth parle a été dicté (à Jane Roberts, MAMA Éditions) par une entité d'un autre monde se nommant Seth. Il décrit le processus par lequel nous créons notre réalité et comment nous pourrions accéder à des niveaux plus élevés d'intuition, de créativité, de spiritualité nouvelle, de rêves, de connaissance de nos existences successives et d'autres sujets qui s'appliquent à notre vie quotidienne. Le développement actuel de la physique quantique corrobore en partie ces révélations. Extrait.

Seth déclare: "Le manque de muscles constitue une limitation qui vous est familière; mais en tant qu'espèce, c'est surtout l'ego qui vous limite, qui vous maintient dans un état de rigidité spirituelle, qui refuse la portion intuitive du moi. [...] Il ne vous viendrait pas à l'esprit de vous identifier à une partie de votre corps et d'ignorer toutes les autres. C'est pourtant ce que vous faites lorsque vous partez du principe que vous êtes votre ego et rien de plus.

"Ce que je suis en train de dire, c'est que vous n'êtes pas un sac cosmique de chair et d'os né d'une agglomération d'éléments et de particules chimiques. Votre conscience n'est pas une flamme produite par la rencontre accidentelle d'éléments chimiques. [...] Au contraire, vous formez le corps physique que vous connaissez à un niveau de non-conscience profonde, dans une clarté et un discernement miraculeux, avec une connaissance intime de chacune des minuscules cellules qui le composent. Et je ne parle pas de façon symbolique.



"Cependant, comme votre esprit conscient -- tel que vous le concevez -- ne se rend pas compte de ces activités, vous ne vous identifiez pas à cette partie intérieure de vous-même. Vous préférez vous identifier à la partie qui regarde la télévision, qui fait la cuisine ou qui travaille -- la partie qui, selon vous, sait ce qu'elle fait. Mais la partie apparemment inconsciente de vous-même en sait beaucoup plus, et l'intégralité de votre existence physique repose sur son fonctionnement harmonieux.


"Cette partie est consciente, elle est ouverte, alerte. Mais vous vous focalisez tellement sur la réalité physique que vous n'écoutez pas cette autre partie de vous-même; vous ne comprenez pas qu'elle est la grande force psychologique d'où surgit votre moi orienté vers la réalité physique. Cette non-conscience apparente, je l'appelle "l'ego interne", car c'est elle qui dirige les activités internes. L'ego interne met en relation des informations qui ne sont pas perçues par les sens physiques, mais par des canaux internes. C'est l'ego interne qui perçoit de l'intérieur la réalité qui existe au-delà du monde en trois dimensions. Il porte en lui le souvenir de chacune de vos existences passées. Il examine des dimensions subjectives qui sont littéralement infinies, et à partir desquelles jaillissent toutes les réalités objectives.

"[...] Cette partie de votre identité est intrinsèquement extralucide et télépathe, si bien que vous êtes avertis des désastres avant qu'ils ne se produisent, que vous acceptiez ou non d'en recevoir consciemment le message; toute communication a donc lieu bien avant qu'une seule parole soit prononcée."